Sex, drogue et electro

252312.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Six ans après son dernier gros succès cinématographique (17 ans encore), Zac Efron est de retour au cinéma avec le film We are your friends, un récit dansant du rêve américain. En 2015, le jeune acteur a bien grandit ! A 27 ans, le californien qui fait tomber toutes les filles n’arbore plus sa mèche à la Justin Bieber et ne joue plus dans des comédies pour ados. Dans le premier film de Max Joseph, Zac campe le rôle d’un jeune DJ en peine de succès. Au milieu de la drogue et de l’alcool, il essaie tant bien que mal de se frayer un passage parmi les stars de l’électro, jusqu’à ce que son moment de gloire arrive enfin lorsqu’il fait la connaissance de James, un DJ expérimenté, qui décide de le prendre sous son aile…

We Are Your Friends marque le retour de Zac Efron dans l’univers du film musical après la trilogie High School Musical, terminée en 2008. Plus mature, ce drame malheureusement trop naïf n’arrive pourtant pas à faire adhérer le spectateur à cette histoire relativement banale. We are your friends décrit parfaitement le rêve américain de tout adolescent : devenir, sans une once d’effort, une star de l’univers musical. Peu original et, de ce fait, peu captivant. Néanmoins, le film peut s’appuyer sur certains points positifs qui sont rares mais essentiels pour s’accrocher jusqu’au bout. En effet, toute l’histoire repose sur le lancement de la carrière musicale de notre bon vieux Zac, alias Cole dans le film. La musique est omniprésente et est, fort heureusement, d’une bonne qualité. Celle-ci est composée par Pyramid, un DJ peu connu mais français (cocorico !). Il est le grand gagnant du film car il réalise, grâce à cette projection vers le grand public, une très bonne promotion pour ses réalisations musicales électroniques. Confortablement assis dans son siège, on assiste donc à l’équivalent d’une boite de nuit en plein cinéma durant un peu plus d’une heure. L’autre point positif de la première réalisation de Max Joseph est le choix des acteurs. Qu’on l’aime ou non, Zac Efron porte bel et bien le film pratiquement à lui tout seul. D’ailleurs, afin de mieux préparer son rôle, il aurait établis une préparation immersive en ayant pris des cours de DJ. La prestation de Wes Bentley (American Beauty, Hunger Games, Interstellar) dans le rôle du mentor, James, est aussi à souligner.

Vous l’aurez donc compris, We are your friends ravira, sans aucun doute possible, les amoureuses du beau Zac et les fans d’électro ! Pour les hommes, le film comporte son lot de consolation grâce à la belle Emily Ratajkowski, sulfureuse et envoutante mannequin connue pour son apparition dans le clip Blurred Lines de Robin Thicke, et qui fait ses tout débuts dans le cinéma. Suffisant pour adorer le film ? Surement pas. Si vous n’êtes pas un inconditionnel de Zac Efron, passez votre chemin et attendez plutôt la sortie en CD de la bande originale.

Antoine Defives