Tom Cruise renait de ses cendres

405095.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Dans Edge of Tomorrow, Tom Cruise, éternel héros, interprète le Major Bill Cage. Lorsque le film commence, il est pourtant mal armé pour sauver le monde. Au service de la communication de l’armée américaine, il n’a jamais mis les pieds sur le champ de bataille. Il se fait pourtant enrôler de force pour servir lors du débarquement final, sur les plages françaises, ultime effort pour contrer l’avancée de l’ennemi extra-terrestre qui contrôle déjà toute l’Europe.

 

Notre futur sauveur se retrouve ainsi propulsé sur une base aérienne anglaise, à quelques heures de l’ultime combat. On imagine alors mal par quelle manœuvre scénaristique l’inexpérimenté Tom Cruise va se muer en héros salvateur. Les scènes qui précèdent le débarquement sont d’ailleurs plus proches de la parodie de film d’action. Notre héros qui s’ignore s’imagine encore qu’il va pouvoir échapper à ce qui semble être, il en est persuadé, une terrible méprise. Tom Cruise est d’ailleurs très crédible en anti-héros froussard, qui tente tout pour retrouver son confortable poste à l’abri du champ de bataille. Mais personne n’est dupe, on ne fait pas venir Tom jusqu’en Europe pour le rapatrier illico pour cause d’erreur administrative. Exo squelette sur les épaules, notre jeune recrue se retrouve donc propulsée sur le sable des plages françaises.

152904.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 

On imagine alors la suite : sur le champ de bataille, notre héros prend soudainement la pleine mesure de sa mission, et se révèle être un super-soldat increvable. Erreur. Et c’est là tout l’intérêt de ce blockbuster, qui pour le reste respecte les codes du genre. Car Tom Cruise va vite mourir, incapable de maitriser l’attirail technologique qu’on lui a fait enfiler pour se défendre.

 

Mais il va ressusciter. Apprendre. Et s’améliorer. La voilà donc l’astuce : en tuant un ennemi alien avant de mourir, Bill Cage se retrouve au cœur d’une faille temporelle qui lui permet de revivre à partir du jour où il se réveille sur la base anglaise. Il va trouver de l’aide en la personne de Rita, interprétée avec justesse par Emily Blunt. Soldat modèle, héros de guerre quasi légendaire, Rita est la seule à pouvoir croire Cage : elle a elle même été en possession du don de résurrection.

A partir de là, le film déroule. Ca fonctionne plutôt bien, et on prend plaisir à voir nos deux héros mourir pour mieux recommencer la lutte. Bien que la fin manque un peu d’originalité, Edge of Tomorrow, sans rien inventer, propose un scénario assez original pour se démarquer des traditionnels blockbusters du même genre.

Louis Hecquet