Pas de taïaut pour Pattaya

166102

 

Franck Gastambide revient sur la scène avec Pattaya. Pour incarner, les rôles principaux le réalisateur a choisi Malik Bentalha (Krimo),Anouar Toubali (Karim) et lui-même (Francky). Dans les rôles secondaires, le spectateur retrouve Ramzy Bedia (Reaz),Gad Elmaleh (« Le Marocain ») ou encore Cyril Hanouna. Sabrina Ouazani représente la gente féminine avec Lilia, l’ex-petite amie de Francky.

Deux amis, l’un éternel célibataire, et l’autre qui vient de le devenir, décident de partir à Pattaya qu’ils estiment comme l’Eldorado. Francky et Krimo n’ont pas d’argent. Karim, de petite taille? vit dans leur banlieue. Il est la solution gratuite à ce voyage. A l’arrivée, pas de station touristique sulfureuse, mais un temple où « le Marocain », maître des lieux, organise des combats de personnes de petite taille. « Le nain » doit affronter le meilleur des combattants thaïlandais. Ce point de départ les mène vers une fuite puis une série de péripéties où  les comiques de situation ne sont pas peu utilisés. Au terme de leur aventure, les trois voisins rencontrent de nombreuses surprises telle une guenon pour laquelle Francky restera à Pattaya.

Loin de chez eux, les personnalités des deux jeunes hommes ne changent pas pour autant. A la fois fêtards et lâches, ils tentent à plusieurs reprises de perdre Karim et ne se préoccupent pas de son  bien-être. Pourtant celui-ci sera la clé de sortie de l’engrenage dans lequel ils se sont eux-mêmes entrainés. Grâce au cousin de Krimo, Raez, un champion de boxe thaï battu par Le Marocain, Karim va pouvoir s’entrainer. Il affronte le champion du Marocain et finit par l’emporter. Anouar Toubali gagne également la victoire sur le ring des performances.

Par Pattaya, Franck Gastambide explore les extrémités du rire en jouant sur corps et décors tout autant que sur les situations. En direction de cette Thaïlande, le spectateur décolle ou reste au sol.

Maud Charlet