On s'était dit rendez vous dans dix ans

568099

Après avoir abordé la famille dans « Le premier jour du reste de ta vie », la vie de couple et la grossesse dans « Un heureux événement » … C’est sur les valeurs de l’amitié que se penche Rémi Bezançon dans son nouveau long métrage « Nos futurs ».
Les thématiques liées aux relations affectives sont propres au réalisateur, c’est avec douceur, nostalgie et humour qu’il les exploite dans ses films.

 

Des années sans nouvelles et des retrouvailles intactes. Un retour vers le passé… “Nos futurs” c’est une définition de l’amitié. Un lien Intemporelle.
Tout ça tenu brillamment par Pierre Rochefort (alias Yann) et Pio Marmai (dans le rôle de Thomas).
Yann a un quotidien enviable: un emploi stable, haut placé,  une femme aimante , de beaux enfants, une maison confortable. Mais … Il y a un mais: Il ne s’y plaît plus, une vie de trentenaire monotone et désabusée, période idéale pour retomber (par hasard?)  sur un ami d’enfance.  Et le meilleur qui plus est!  Thomas , qui vit toujours dans la même chambre étudiante,  avec la même énergie, des ambitions inchangées et la douce folie d’un jeune de vingt ans.
Un arrêt sur image, dix ans dans le passé.

Les deux adultes,rebelles dans l’âme décident d’organiser une soirée, identique à celles qu’ils ont vécu dans le passé. Retrouver les potes de l’époque afin de s’imprégner dans cette ambiance particulière en forme de madeleine de Proust. Pour construire leur casting ils vont devoir traverser la France. L’idée, a priori, parait fortement immature voire carrément lourdingue..Oui mais voilà le talent des scénaristes rend l’histoire jubilatoire; C’est avec surprise et affection qu’on les suit dans cette quête de jeunesse et de chasse aux souvenirs.
Le duo Rochefort/Marmai est un véritable bonheur! Les personnages secondaires permettent de mettre en valeur chacune des facettes de nos héros.  « Regarde qui sont mes amis tu verras qui je suis »: tel pourrait être la morale de cette histoire.

Remarquez si cela revient à être entouré de Camille Cotin (la « Connasse » de la chaîne cryptée),  Kyan Khojandi (de la web série « Bref »), Mélodie Bernier (Un peu , beaucoup, passionnément) On prend !!!
Et à la folie s’il vous plaît !
Il y a un attachement très fort aux personnages des films de Besançon,  une empathie destinée initialement à nos proches. Une sorte de relation amicale on-screen!
Même si le déroulement du film tourne principalement sur un roadtrip en vue de la méga soirée version « une décennie plus tard »
….  La magnifique claque qu’on se prend vaut le détour,  en plus de cette relation plus que réaliste.
On s’était dit rendez vous dans dix ans… Ou juste dès ce mercredi en salles !

Jessica Paprocki