Fantastique en plastique

470962

Parmi les héros Marvel adaptés au cinéma, Les 4 fantastiques comptent parmi ceux qui ont le moins convaincus. Les trois précédentes adaptations, dont deux grosses productions, ne sont pas parvenues à lancer durablement ces super héros au cinéma. Je vous recommande d’ailleurs la toute première adaptation produite par Roger Corman (disponible sur Youtube) qui vaut son pesant de couscous.

Cette quatrième tentative (en espérant qu’elle sera la bonne)  tente de relancer la saga sous la forme d’un reboot au casting rajeuni. En gros, on efface tout et on recommence. A l’instar de la saga X-Men, le film adopte une tonalité sérieuse et dramatique en faisant des héros des freaks dont les pouvoirs sont davantage des aberrations physiques qu’une source d’épanouissement. Ainsi le film évoque les conséquences de ces pouvoirs sur la vie de chacun et leur rapport au monde.

L’approche ambitieuse du réalisateur – Josh Trank qui a signé le très bon Chronicle- tombe malheureusement à plat. La faute à un scénario bancal qui tente maladroitement de donner de la gravité à son propos en brodant une intrigue militaire et à des dialogues plombants. Après avoir été brillamment présentés, les personnages sont délaissés, manquent cruellement d’humour et ne parviennent pas à nous émouvoir. Malgré quelques fulgurances ça et là les scènes se succèdent mécaniquement et ne font qu’effleurer les thèmes pourtant passionnants de l’histoire. La démarche d’origin story qui avait accouché du magnifique Batman Begins ne donne rien ici.

D’où une absence totale d’enjeu dramatique et une sensation d’ennui. Un comble pour un film dont les héros sont quatre adolescents traumatisés. La palette visuelle à dominante gris bleu est assez déprimante  et inappropriée. Le traitement aurait mérité un peu plus de fantaisie et de fun. On reste sur sa faim. Les rumeurs d’un tournage chaotique et conflictuel expliquent certainement ce résultat décevant.

Rien de fantastique à l’horizon.

 

Fouad Boudar