Une suite à la hauteur

164227.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le deuxième livre de la trilogie du romancier James Daphné est enfin adapté sur nos écrans.   Loin d’être d’une fidélité absolue ou une simple copie du premier volet, ce nouveau long métrage s’offre un nouveau style façon “roller coaster”.Le réalisateur Wes Ball passe ainsi du mystère à l’action.

De tonicité, sa mise en scène est loin d’en manquer en effet. Les scènes d’action s’enchaînent à un rythme soutenu efficace, les héros ne cessent de courir.  Rien à redire non plus des effets spéciaux.  Un regret toutefois : les émotions et les dialogues  sont relégués au second plan. Le film finirait même par manquer de relief.

Côté casting,  on peut noter quelques changements.  Si Dylan O’Brien,  Ki Hong Lee ou encore Thomas Brodie-Sangster campent toujours leurs personnages (respectivement Thomas, Minho et Newt), on a le plaisir de découvrir à leurs côtés  l’acteur et producteur américain Giancarlo Esposito (notamment dans  “S.W.A.T. 2” en 2011 ou “Alex Cross” l’année suivante), l’acteur irlandais Aidan Gillen (“Calvary” en 2014)  ou encore l’acteur et producteur canadien Barry Pepper aperçu dans  “Lone Ranger, Naissance d’un héros” en 2013.

Vous l’aurez compris :  cet opus saura vous tenir tout de même en haleine malgré ses quelques deux heures et treize minutes.

Elodie Tollitte