La mélodie du bonheur ?

571336.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Prenez John Carney à la réalisation après presque 7 ans d’absence, Keira Knightley, dont le dernier film « the Ryan Initiative » date de cette année et Mark Ruffalo, dernièrement vu dans « Insaisissables » ; mélangez le tout et vous obtiendrez New York Melody. Rien de bien innovant au niveau du scénario puisque cette comédie dramatique /romantique relate l’histoire de Gretta et Dan qui tentent de produire un album avec le peu de moyens dont ils disposent.

Malgré une fin prévisible et une vision du monde un peu simpliste, il est facile de se laisser porter par l’action du film et de s’attacher aux protagonistes. La présence de Hailee Steinfeld, la révélation féminine de True Gritt et que l’on avait vu récemment aux cotés de Kevin Costner dans « 3 days to kill », qui une fois de plus fait preuve d’un grand talent du haut de ses 17 ans et dont la carrière ne fait que commencer. Il est également important de noter la présence d’Adam Levine, chanteur du groupe « Maroon 5 ». Bonne surprise pour son premier rôle dans un long métrage, puisqu’il a réussi à gagner la sympathie  du public et à montrer qu’il avait sa place aux côtés de ces acteurs plus expérimentés. Petit bémol tout de même pour Keira Knigtley, qui devrait penser à renouveler un peu son jeu.

Alors que l’on soit amateur du genre ou non, ce film vous fera passer un agréable moment. Laissez-vous donc portez par la mélodie !

Ludivine Tollitte