Reboot Of Life

201363.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Souvent comparé à tort nous semble t il à Stanley Kubrick, Terrence Malick en est en fait très éloigné, aussi bien dans la forme que dans les thèmes abordés.

Le premier cité est très précis, mécanique et maîtrisé dans sa mise en scène quand le second fait preuve d’un lyrisme exacerbé. Tout juste, ces deux génies partagent-il un certain goût du secret.

“Knight Of Cups”, son septième en quarante ans, s’inscrit dans la veine poëtico-mystique caractéristique de son style. Le titre du film est le nom d’une carte de tarot à double sens : le knight of cups est une figure qui s’ennuie et a besoin de stimulation extérieure pour vivre mais en même temps c’est un artiste, un romantique et un aventurier. Le portrait de Rick en somme, le personnage principal. Esclave du système hollywoodien, Rick (Christian Bale) est un scénariste qui se lasse du vide de sa vie et entreprend une quête afin de lui donner, il l’espère, son sens.

 

Loin du récit linéaire, l’oeuvre est d’une beauté époustouflante. Sur fond de voix off, Malick fait virevolter sa caméra au gré du voyage de son héros, au milieu d’ensembles urbains, de cadres complexes et de paysages écrasants qui inspirent le divin. Le choix du décor (Los Angeles) et de ce héros (un scénariste) pour raconter une telle histoire n’est évidemment pas innocent. Filmée comme un cimetière Los Angeles est mortifère à souhait. Il nous fait rencontrer les femmes de sa vie, sa famille et, surtout, nous fait partager ses interrogations.

On y croise également un producteur débauché, des créatures de rêves (ou plutôt des poupées brisées) et beaucoup d’autres choses encore. Une plongée dans un univers de paillettes est finalement une excellente évocation de notre société ; la vanité et la superficialité y sont élevées au rang de vertus ; l’avoir et le paraître ont remplacé l’Etre.

Il est difficile de mettre des mots sur un film de Terrence Malick, tellement ils se ressentent plus qu’ils ne s’analysent. Si vous souhaitez vivre une expérience cinématographique hors norme, je vous recommande fortement Knight Of Cups. Le film donne plus à voir et ressentir qu’à écouter.

Sensitif, avec une mise en scène à fleur de peau qui provoque en vous une véritable réaction physique le dernier Terrence Malick est une méditation cinématographique à la radicalité réjouissante.

Fouad Boudar