410579.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 Quatre ans après, voici la suite très attendue des aventures de Harold et son dragon Krokmou, découverts en 2010 dans Dragons. Dans ce second volet, notre jeune dompteur est désormais un viking respecté et même adulé. L’île de Berk vit en harmonie avec les dragons, autrefois tant redoutés.

Pour ce second épisode de ce qui devrait être une trilogie, les studios DreamWorks ont fait preuve de tout leur talent pour sublimer à l’écran l’univers inspiré du livre de l’auteure anglaise Cressida Cowell, publié en France en 2004. La beauté graphique de ce film d’animation est époustouflante. Les personnages comme les paysages sont extrêmement soignés, et les détails impressionnant de précision. Que ce soit les textures, les mouvements ou les couleurs, tout est bluffant.

 Dragons 2 reprend les éléments qui ont fait le succès du premier opus. Les personnages sont attachant, les dragons toujours plus drôles et sympathiques. Naturellement, le paisible climat qui règne sur l’île de Berk va s’assombrir, et donner lieu à de nombreuses péripéties. La mécanique est bien rodée, et joue sur des grands thèmes universels comme l’amitié, la rivalité, l’amour, etc.

Dragons 2 ne bénéficie pas de l’effet de nouveauté qui faisait tout le charme de Dragons 1. Et on pourra regretter qu’il reproduise le schéma classique des films d’actions, qui s’achèvent avec fracas par un combat final et titanesque entre gentils et méchants. Mais on se régale toujours autant à regarder évoluer dans les airs ces grands dragons farfelus, et à suivre les péripéties de ces gentils bougres de vikings. L’histoire réserve son lot de surprises et rebondissements, respectant ainsi les grands principes de tout bon film d’aventure, et saura séduire les petits comme les plus grands.

Louis Hecquet