Un Plan simple

552948

Expérience inédite. Véritable trip hallucinatoire.  “Victoria” se ressent plus qu’il ne se regarde.

A la fois portrait d’une jeunesse perdue et histoire d’amour improbable, le film nous embarque dans une nuit blanche qui démarre comme une fête entre potes et évolue vers une issue moins joyeuse.

Loin d’être un gimmick pour épater la galerie, le choix du plan séquence pour raconter cette histoire était tout indiqué. Il se fait même oublier au bout de quelques minutes pour mieux plonger au cœur de ce « voyage au bout de la nuit ». C’est comme si notre cerveau faisait lui-même son propre montage. Nous assistons en temps réel à la dérive des personnages que nous ne lâchons jamais.

D’où l’incroyable climat d’imprévisibilité et la tension insoutenable. Chaque minute, chaque événement sont perçus avec la sensation que cette nuit peut être la dernière.

Ce climat d’urgence n’empêche pas les personnages d’exister et de susciter notre empathie. Mention spéciale à tous les acteurs pour leur performance incroyable. “Victoria”, c’est un scénario solide derrière cette apparence « improvisée ».

Un film en  “3D émotionnelle » qui ne vous laissera pas indemne.

 

Fouad Boudar